• Site mis à jour le jeudi 07 décembre 2017 à 14:47:50

Coopération internationale

Le LEGTA a signé une charte ERASMUS avec l'Agence Europe Education Formation France en vue de préparer de futurs échanges internationaux de personnels et d'étudiants à partir de 2014.

Cette charte a été validée par l'Agence 2e2f. 

L'EPLEFPA des Landes participe, en partenariat avec la DRAF de Bordeaux et l'Ecole Nationale Supérieure des Sciences Agronomiques, à un consortium de stages dans le cadre du projet ERASMUS+. Ce consortium permet actuellement la mobilité des étudiants et personnels au sein de l'Union Européenne.

Les étudiants de l'EPLEFPA partant en stage à l'étranger ou les étudiants étrangers se rendant dans notre établissement bénéficient du système des ECTS. Un étudiant étranger participant à un cycle de formation 2 ans dans notre établissement se verra délivrer 120 ECTS.

L'EPLEFPA des Landes participe également au programme groupé STELAA (Stage en Europe des Lycées Agricoles d'Aquitaine) qui permet d'envoyer des stagiaires dans le cadre du programme ERASMUS+.

La personne chargée des relations internationales pour l'EPLEFPA est : Eric Testarode ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

 

TELECHARGER LA CHARTE ICI

 

 

L'établissement s'engage à publier cette stratégie globale (les 3 parties) sur son site internet dans le mois suivant la signature de la Charte Erasmus pour l'enseignement supérieur par la Commission européenne


Pouvez-vous décrire la stratégie internationale (UE et hors UE) de votre établissement. Dans votre description, expliquer a) comment vous choisissez vos partenaires, b) dans quelle(s) région(s) géographique(s) et c) les objectifs et les groupes cibles les plus importants de vos activités de mobilité (en ce qui concerne le personnel et les étudiants en premier, deuxième et troisième cycles y compris les cycles courts, que ce soit à des fins d'études ou de stage). Le cas échéant, expliquer comment votre établissement participe à l'élaboration de diplômes doubles / multiples / conjoints. (max. 5000 caractères)

a) Ayant vu se distendre nos relations avec nos partenaires institutionnels de longue date nous sommes actuellement dans une phase de recherche de contacts et de mise en place de liens pérennes de coopération avec de nouveaux établissements scolaires. Nous souhaitons développer des relations avec des partenaires œuvrant dans le même secteur d’enseignement à savoir l’environnement et les sciences agronomiques. Les établissements cibles peuvent être du niveau secondaire ou de cycle supérieur court.
Nous souhaitons également enrichir notre fichier d’entreprises partenaires. Nous souhaitons augmenter le nombre de nos étudiants en stages à l’étranger.
Nous accordons une importance particulière à ce qu’au-delà de la simple coopération de vrais liens de confiance voire d’amitiés se nouent entre nos personnels et ceux de nos partenaires. Cet attachement est essentiel à la réussite des échanges.

b) La recherche se fait par le biais de contacts en ayant pour priorité de trouver des partenaires parlant une langue enseignée à nos étudiants (Anglais ou Espagnol). Nous avons élargi notre recherche à des pays dont la langue est parlée et comprise par à minima une personne ressource de l’établissement (enseignant, chargé de coopération) à savoir l’Italien ou l’Allemand. Ces quatre langues étant parlées dans la plupart des pays d’Europe notre zone de prospection est donc vaste.
c) Nous recherchons en priorité des partenaires professionnels dans les spécialités que nous étudions (agronomie, développement durable, étude sur l’eau). Ces entreprises doivent être intéressées par l’accueil et la formation d’étudiants en cycle supérieur court technique. Néanmoins, dans le cadre inter établissement nous sommes intéressés par tout type d’institutions scolaires supérieures nous permettant d’ouvrir notre établissement sur la «~sphère internationale~».

Le cas échéant, pouvez-vous décrire la stratégie de votre établissement pour l'organisation et la mise en œuvre de projets de coopération européenne et internationale dans l'enseignement et la formation en lien avec des projets miss en œuvre dans le cadre du Programme. (max. 2 000 caractères)

A court terme nous souhaitons renforcer notre pôle coopération internationale et développer une activité d’échange par des mobilités soit sortantes soit entrantes (personnels et/ou étudiants).
L’objectif premier est de mobiliser les personnels de l’établissement, afin qu’ils prennent conscience à l’avenir de l’importance de la dimension internationale dans notre activité d’enseignement. Cela passe par des réunions et la constitution d’une équipe motivée et dynamique chargée de la mise en œuvre de projets internationaux. En parallèle l’internationalisation de nos formations sera clairement affichée sur notre site internet.
Le second objectif qui est le corollaire du premier est de mobiliser les étudiants afin qu’ils comprennent mieux les enjeux d’un cursus d’étude supérieure comprenant une dimension internationale. Cela peut se faire au travers d’une réunion présentant le dispositif Erasmus avec l’appui d’anciens étudiants mais aussi de professionnels œuvrant dans cette dimension (chefs d’entreprise, enseignants, membre de l’agence 2e2f)
L’objectif final étant un accueil régulier d’étudiants ou de professionnels étrangers dans notre structure ainsi que le départ à l’étranger de tout personnel qui en fait la demande.
Ceci confèrera une vraie dimension internationale aux études dispensées dans notre établissement.

Pouvez-vous expliquer l’impact escompté de votre participation au Programme de modernisation de votre établissement (et ceci pour chacune des 5 priorités de la stratégie de modernisation de l'enseignement supérieur2) en c e qui concerne les objectifs de la poli tique que vo us comptez réaliser.
(max. 3000 caractères)

Clairement la prise en compte d’une dimension internationale dans la formation, la maîtrise d’une langue et d’une culture étrangère élèvera le niveau des formations supérieures de notre établissement.
La possibilité pour tous les étudiants de faire un stage à l’étranger affichée et encouragée dans le cursus proposé rendra nos formations plus attrayantes et proches de la réalité du marché du travail actuel.
L’ouverture fréquente sur les entreprises internationales doit permettre d’améliorer la proximité entre les employeurs et l’enseignement technique supérieur.
Le travail de coopération internationale mené dans le cadre d’un consortium avec d’autres établissements Français engagé depuis 2013 doit nous aider à trouver de nouveaux partenaires et améliorer la gestion des mobilités .